Le quatrième wagon

la suite

10-09-11

Mon festival de Cannes

Aujourd’hui, je vais te parler d’un des plus grands films de tous les temps (tu diras ce que tu voudras, mais quand même, je ne me fous pas de ta gueule).

« Le colosse de Rhodes » est un péplum de grande envergure, réalisé en 1961 par Sergio Leone. Et « Le colosse de Rhodes » est :

004









voilà, tout est dit, Mitchell.

Si tu veux, je te raconte l’intrigue :

Darios, héros militaire grec, rend visite à son oncle à Rhodes en 280 av. J.-C. Il est à la recherche de nouveaux costumes mettant en valeur sa plastique avantageuse, et fait tout un tas de trucs avec sa bouche.

dariosC'est parce qu'il n'est pas très à l'aise dans ses costumes en carton d'ours peigné de Macédoine, mais comme il est très stoïque, il n'en dit rien (sur la 3ème photo, il essaie de s'assoir sur un petit tabouret raffiné. C'est extrêmement douloureux mais il n'en dit rien, car il est très stoïque).



Rhodes vient d'achever la construction d'une énorme statue d'Apollon (le colosse), qui fait à peu près 1000 mètres de haut, et qui balance de la poix chaude sur tous les navires étrangers. Le colosse est l’œuvre d’un architecte ingénieux, qui inventa la catapulte en balançant des boulettes de mie de pain avec une cuillère dans un banquet où dansaient des esclaves Nubiens.

Il est très fort.

xers_s

Le roi de Rhodes, quant à lui, porte un nom de liqueur, Xersès, parce qu'il est vil et cruel (et un peu stupide également, mais halte là, ne crois pas que ce soit si facile).

II aime  lui aussi les costumes qui mettent en valeur sa plastique avantageuse.

Mais il aime par-dessus tout utiliser l’astucieux fer à friser les franges que lui a offert Fernandel, son cousin venu de Phénicie (aussi). Comme ça, il ressemble un peu à Robert Hue, mais moins.

Ou à un des 7 nains, mais comme ils n'avaient pas encore été dessinés, il ne pouvait pas le savoir.

 

Bref.

 

Tu t’en doutes, Darios est très jaloux, et va tenter de dérober cet outil magique, forgé dans la nuit des temps par les dieux ,sur les versants de l’Olympe. Par Héphaïstos, le seigneur des forges (qu'on appelle aussi Régine, mais moins).

Mais Xersès a habilement dissimulé le fer à friser les franges dans les entrailles du colosse, pas si facile, non mais tu me prenais pour un con peut-être?

Lorsqu’il apprend cette terrible nouvelle, Darios éclate d’un rire sardonique et s’évanouit. Il faut dire qu’il est un peu limité. 020Surtout quand il fait ses trucs avec sa bouche et même, d’ailleurs, on se demande s’il ne le ferait pas un peu exprès, pour brouiller les pistes. C’est une des zones obscures de l’intrigue, mais Sergio Leone ne maîtrisait pas encore très bien toutes les techniques narratives du genre.

 

Darios est réveillé par une serviette de bain qui a pris apparence humaine pour ne pas l’effrayer, et qui lui chantonne une petite polyphonie Corse. Arrive alors un balai qui a pris l’apparence d’un ballet pour ne pas l’effrayer, et qui danse sur une petite polyphonie Corse aussi. C’est extrêmement bien fait, on y croit, Bravo Sergio Leone.

 


019



Aussitôt réveillé par la serviette de bain, Darios se lance à la poursuite du fer à friser les franges. C’est alors qu’on découvre qu’il porte une culotte jaune. Cette culotte va lui être d’un grand secours, surtout lorsqu’il demande son chemin à Aladin et sa lampe merveilleuse.



022

Regardez bien ces 2 images : la fumée jaune (c’était le signe de reconnaissance) change de couleur.

Darios comprend alors qu’il doit pénétrer le ventre du colosse s’il veut avoir un nouveau costume et des tripes à la graisse d’oie. Sans parler du fer à friser les franges qui lui permettra de retrouver sa virginité perdue au fond d'un costume (sur le tabouret raffiné).

 

024


Habilement dissimulé derrière un filet de pêcheur, Darios réalise alors qu’il ne doit compter que sur lui. Non sans une certaine grâce, il franchit quelques obstacles plutôt mal fichus, fait une partie de mikado avec John Wayne, improvise un yodle qu’il fredonne à l’architecte astucieux. Charmé par la tessiture de velours du héros Grec, celui-ci révèle alors les secrets du colosse, et s'endort.

 


035



Fou de joie, Darios actionne le mécanisme qui lui permettra de manipuler sans danger le fer à friser les franges.

Mais comme il est un peu limité, il fait tomber par mégarde une poutre sur la tête de Fernandel, qui renverse un peu partout ses assiettes en or, ses hanaps en rubis et ses timbales en émeraude.

043






Mince alors, nous voilà bien.

Ensuite, il se passe encore un ou deux trucs incroyables, le colosse explose, John Wayne perd son chapeau et vole une pirogue à Raoni (qui en profite pour lui flanquer un coup de bâton de pluie sur la nuque. Bien joué Raoni). Du coup, Darios  récupère le cheval de John Wayne, et laisse le fer à friser les franges à Robert Hue. Tout le monde rigole, achète de nouveaux costumes, et disparait dans le crépuscule en dansant le cha cha cha.

049

 

 

 

 

 

 

 

 








Participe au grand jeu de l'erreur et gagne la réplique exacte du fer à friser les franges de Xersès!

005


Commentaires

    Sans dec', ça valait le coup d'attendre, on ne vous arrête plus.
    Moi, le film que j'aime c'est le bon, la brute et le truand.

    Posté par Berthoise, 17-05-10 à 18:05
  • Fernandel

    Phénicie aussi... Ooooh ! Trrrès fort !

    Posté par Jacques, 17-05-10 à 18:14
  • Alors,

    le fer à friser, tu me l'apportes au prochain thé servi comme un pouilleux parce qu'il n'assure absolument pas question intendance, le JiPiBi ... ?

    l'erreur est filmo jusqu'à 1974
    et film de 1984 indiqué !

    yeaaaaah, ça fait du bien de lire le wagon de Mlle Bille !

    Posté par John Peter B., 17-05-10 à 18:22
  • Merdalors, Jipibi, je vais devoir me séparer de mon modèle unique de fer à friser les franges (mais j'aime beaucoup le thé des Pouilles, cette délicieuse et noble contré Italienne)!
    Jacques, vous n'allez pas le croire, mais j'ai pensé à vous...(et pour l'histoire du concours du post précédent, je m'incline devant votre exceptionnel raffinement)
    Pour être honnête, Berthoise, je n'aime pas vraiment les westerns; mais je suis très heureuse de vous retrouver!

    Posté par melle Bille, 17-05-10 à 18:28
  • J'avais oublié...

    "Le roi de Rhodes ... Xersès"
    Attention ! ça tourne au vinaigre...
    "Ou à un des 7 mains"
    Ça vient du film "Blanche Fesse et les 7 Mains ?"
    "le seigneur des forges (qu'on appelle aussi Régine)"
    P'tain j'ai mis 10 minutes à la comprendre, celle-là...

    Posté par Jacques, 17-05-10 à 18:31
  • Praesidio, vous m'avez habituée à plus de vigueur. Hu hu.

    Posté par melle Bille, 17-05-10 à 18:37
  • Bravo Mlle Bille! C'est bon de te relire!

    Posté par Blue, 17-05-10 à 19:48
  • Ah ! Quel bonheur !

    De te retrouver dans une forme aussi éblouissante !
    Depuis le temps que j'attendais de voir rouler de nouveau ce troisième wagon...
    Bises Mlle Bille.

    Posté par Ludion libre, 17-05-10 à 22:54
  • c'est pas le quatrième ? je me suis gourré de voie ?

    Posté par John Peter B., 17-05-10 à 23:19
  • Merci Blue!
    Ludion, je ne dirai qu'un mot: bizitou. Et j'ajoute que j'ai l'intention de faire passer le wagon en gare de la Ciotat!
    JiPiBi, tu es sur la bonne voie, combien de fois faudra-t-il te le dire?

    Posté par melle Bille, 18-05-10 à 09:15
  • il me semble que le soleil du désert a tapé avec excès sur votre carafon mademoiselle Bille...

    Posté par madame de K, 18-05-10 à 10:03
  • Tu rigoles, Madame de Kerlamelle? J'avais un super chèche de 3,72m de long sur 2,43 de large offert par le Cheick Ibn'al Hanin (et sa lampe merveilleuse, bien sûr)

    Posté par melle Bille, 18-05-10 à 13:57
  • vous êtes revenue et on ne m'a rien dit ? Youpi, tout de même.

    Posté par la Mère Castor, 17-06-10 à 20:37
  • Mince de mince est moi qui n'avait jamais regardé de péplum de peur que ce soit ennuyeux, demain il pleut, chouette, je vais faire un saut au videoclub !

    Posté par sandrine, 11-08-10 à 15:19

Poster un commentaire